flyers salon bien être

Salon bio : on y va ou pas ?

By on février 9, 2016, in J'ai testé

Je me suis rendue le weekend dernier au salon Bio Bien-être Médecine douce organisé à Paris. Le marché du bio (alimentaire et cosmétique) a généré en 2014, plus de 5,5 milliards d’euros en France. Ajoutez à cela environ 1 milliard d’euros en plus pour les compléments alimentaires.  Pour vous donner un ordre de comparaison, le marché du livre par exemple, représentait seulement 2,6 milliard d’euros en 2014.

Donc forcément, toute cette pepette attire les convoitises et des salons bio/naturelle/bien-être/jsuisecoloetjaimeça..etc fleurissent un peu partout et tout le temps : Le salon Marjolaine, Vivez Nature, Vivez Autrement, Natexpo…etc, etc, etc, etc

Revenons à mon salon Bien-être Médecine douce…

Qu’est ce qu’on y trouve : Le salon a eu lieu à la Porte de Versailles. Pas forcément charmant pour ceux qui connaissent mais c’est le lieu d’organisation de 75% des salons parisiens. Il y avait plus de 300 exposants venant de différents secteurs du bien-être : alimentaire bio, compléments alimentaires, cosmétiques, formation en médecine douce, organisateur de cures et vendeurs de produits bien-être type oreillers, accessoires de massage…

Qu’est ce que j’ai aimé : Pendant tout le weekend, des conférences et des ateliers ont été organisés. Si je m’étais écoutée (et surtout si j’avais été en mode no-life tout le weekend), je les aurais toutes enchainées : Est-on mince et en bonne santé quand on suit les conseils nutritionnels officiels ?, La Chrono-nutrition, Les médecines douces en cancérologie… Quasiment toutes étaient animées par des médecins ou des pharmaciens, tous praticiens reconnus dans leur discipline. J’ai eu la chance d’assister à la conférence du Docteur Laurence PLUMEY sur « Les secrets de la flore intestinale et de son potentiel santé ». Elle a parlé prout et rototo pendant 1h30, c’était génial !

Qu’est ce j’ai moins aimé : bah tout le reste en fait !!!!

✪ Un magasin géant avec des prix exorbitants :  8 euros la crêpe ??? 5 euros les 100 grammes de noix de cajou ??? 19 euros la boite de 9 petits chocolats crus ???????? A mon sens, les exposants sur un salon viennent avant tout pour se faire connaitre et pas pour se faire un max de marge sur le dos des visiteurs. Alors peut-être me direz vous qu’ils doivent rentabiliser leur stand ? Dans ce cas, c’est peut-être le modèle économique du salon qui n’est pas approprié. Car, en tant que visiteur, j’ai été estomaqué par certain prix et, non seulement je n’ai rien acheté mais en plus, j’ai eu l’impression d’avoir 2 ailes et un bec (je suis, je suis, je suis….Le pigeon oui !)

✪ Une offre fourre-tout : Dans ce genre de salon, les vendeurs d’épicerie bio côtoient les vendeurs de vêtements népalais (vendus par des Népalais qui ressemblent à des Suédois), qui sont voisins eux-même avec un assureur offrant une protection juridique aux praticiens de médecine douce…bref on trouve de tout. Ca donne un coté un peu « Ok il faut que je trouve 350 exposants bien-être pour mon salon. Qui veut ? Qui veut ? » !

✪ Une proximité entre des médecines douces reconnues et des pratiques complétement farfelues : Je présente mes excuses d’avance à ceux qui pensent qu’on peut apprendre à communiquer par télépathie avec son chien, mais je regrette sincèrement que ce genre d’exposants trônent à coté de stand d’aromathérapie, de shiatsu ou de naturopathie. Ces dernières pratiques sont reconnues, sont pratiquées par certain médecin, pharmacien ou kiné. Ce mélange des genres décrédibilise les médecines douces sérieuses et laissent penser aux néophytes que tout est charlatanisme.

 

Pour conclure en répondant à ma 1ère question : les salons bio/bien-être….on y va oui, à condition qu’il y ait des conférences intéressantes. Sinon, on laisse tomber !!

0

Reply